Quatuor Anches Hantées

©M.deBollivier

Opéra…ah !

Les absents ont toujours tort, la chose est bien connue. Que reste-t-il de l’opéra sans ses chanteurs et chanteuses qui le portent à bout de voix ? Tout !

Car c’est aussi le rôle de l’orchestre de porter la musique du compositeur comme un seul Homme.

Si le public – quel qu’il ait été à travers les siècles – s’est toujours déplacé à l’opéra (comme au théâtre) pour applaudir ou huer la prestation des interprètes, il a plus rarement porté son attention sur le texte et encore moins sur la musique ! Nous nous proposons de réparer aujourd’hui cette injustice et de réhabiliter toutes ces belles mélodies inouïes…

Pour ce programme Opéra…ah ! donc, point de diva, de colorature ni de baryton-martin mais un quatuor de clarinettes aux multiples voix qui assume et sauve de l’oubli certaines des pages les plus emblématiques du répertoire : de l’intermezzo de Manon Lescaut de Puccini au moment où celle-ci est jetée en prison au Havre, celui d’Adriana Lecouvreur, ouvrage vériste de Cilea que l’Histoire n’a pas jugé bon de retenir aux pages chorégraphiques de La Vie Brève de De Falla ou encore du célèbre Faust de Gounod…

Clarinettes : Elise Marre, Nicolas Châtelain, Romain Millaud et Bertrand Hainaut

Vendredi 10 novembre 2017, 20 heures
Sur réservation – Information au 01 72 42 45 74

RESERVEZ VOS PLACES !

Tags: